17 décembre : Christchurch – Houston

Créé par le 02 jan 2014 | Dans : Voyages

ça y est c’est notre dernier jour. On se sent un peu triste de quitter ce beau pays.
Après le petit dej sympa pris encore une fois avec nos hôtes, on finit de préparer complètement nos bagages que nous laissons chez eux, prêts à mettre dans le coffre.
Mais il nous reste une dernière chose à faire pour passer notre temps avant de prendre l’avion : la visite d’Antartica.
C’est un centre comme son nom l’indique réservé à la découverte du monde très froid de l’Antarctique. Bcp de détails intéressants mais surtout une expérience de tempête de vent surprenante. Emmitouflés dans des parkas prêtés par le centre , nous restons 5mn dans une pièce à -8° avec des vents qui sont passés de 0 à 50kms/h. Le froid ressenti passe à -16° très rapidement. Bon ce n’est surement pas là que je vais passer nos prochaines vacances!
Nous revenons prendre un petit lunch dans le sympathique pub que nous avons découvert hier soir.
Nous prenons ensuite nos bagages au B and B et direction l’aéroport pour rendre la voiture avant 16h, heure de fermeture de l’agence de location.
Notre avion pour Christchurch ne décollant qu’à 19h30, nous passons un bon moment  dans le salon VIP d’Air New Zeland après avoir enregistré nos bagages et passé rapidement la sécurité.
A Christchurch, il nous faut reprendre nos bagages, les amener dans la zone transit et repasser également par la sécurité de cette zone transit avant de reprendre un autre avion pour Los Angeles qui décolle à 22h30.
Nous avons une bonne surprise en prenant cet avion, nous avons été upgradé en premium économique et les sièges de ce 777 sont vraiment confortables. Nous ne sommes que 2 sur les 2 sièges du milieu de l’appareil et leur ergonomie nous permet de bien étaler nos jambes (nous avons même droit à un petit coussin pour pouvoir les surélever). Un vrai luxe surtout avec 12 h de vol!
Qq de sommeil, un ou deux petits films regardés et nous voilà arrivés à Los Angeles le 17 décembre à 14h30!
Nous venons de récupérer avec le passage de date du temps le jour que nous avions perdu à l’aller.
Nous patientons au salon de United avant de reprendre l’avion pour Houston où nous arrivons vers 23h.
William est venu nous chercher à l’aéroport et nous serons à la maison un peu avant minuit, soit presque 25h de voyage de porte à porte.

16 decembre : Christchurch

Créé par le 18 déc 2013 | Dans : Voyages

Nous avons droit a un bon petit dej pris en meme tps que nos hotes. C’est la premiere fois que ça arrive dans notre periple. C’est sympathique et agreable.
Puis dans la matinee, nous allons a Lyttelton, le port commercial de Christchurch, abrite dans une baie, a seulement 20mn de voiture.
Rien de sensationnel a voir a part peut etre le nb impressionnant d’enormes rondins en instance d’embarquement.
Et partout des travaux de reconstruction suite aux tremblement de terre du 22 fevrier 2011.
Nous en voyons tout autant dans le centre ville de Christchurch que nous visitons a pied dans l’apres midi.
Je ne sais meme pas si on peut parler de centre ville, car c’est vide du a tous les batiments endommages qu’il a fallu detruire et pas encore reconstruits. Certains moins endommages sont en pleine restauration et a priori ça va prendre bcp de temps.
Christchurch, une ville de 400 000 habitants a relllement bcp souffert de ce tremblement de terre et n’est pas ou plus une ville touristique, a part peut etre sa fontaine du jardin botanique.
Sur les conseils de nos hotes, nous allons diner dans un pub a 5 mn a pied de chez eux. On se regale chacun de leur special du jour, une pierrade de steak, crevettes et coquilles st jacques a 13 euros !

15 decembre : Lavender Farm – Christchurch

Créé par le 18 déc 2013 | Dans : Voyages

Le soleil est a nouveau au rdv pour notre petit dej sur la terrasse.
Quel bonheur ! Nous degustons tranquille saumon fume et nuts.
Nous n’avons pas vraiment envie de partir. Nos hotes nous rassurent en nous disant que nous avons le temps.
Je prends ma tasse de the et vais me promener a l’exterieur du cote des moutons de la prairie voisinne qui me semblent beler plus que normal.
Je vois le fermier qui arrive et il m’explque tres rapidement qu’il a separe ce matin tres tot les agneaux des brebis en les rassemblant dans un petit enclos. Ce sont les belements des petits separes de leur mere que j’entendais. Et ces petits de 6 mois sont emmenes….pour devenir le carre d’agneau que j’apprecie tant !
A midi, nous quittons avec regret ce merveilleux endroit direction Christchurch, à 1h30 de voiture.
Nous sommes accueillis avec chaleur par notre hotesse, Fay dans leur petit pavillon.
A 16 h, nous nous rendons chez Deidre, une connaissance de Brigitte qu’elle a connu en Australie, il y a plus de 30 ans.
C’est son mari Alan qui nous ouvre la porte car Deirdre s’est casse le pied 2 h plus tot et se trouve a l’hopital en attente d’etre platree!
Pendant que nous parlons avec Alan, il reçoit un coup de fil de sa femme qu’il peut venir chercher. Nous l’accompagnons et faisons la connaissance de Deirdre.
Nous restons avec eux 1 petite heure le temps de prendre un verre et de faire un peu plus ample connaissance mais nous ne nous attardons pas, Deirdre ayant visiblement besoin de recuperer
Une petite pizza chez un italien proche de chez eux nous sert de diner. notre diner

13 et 14 decembre : Akaroa et la peninsule de Banks

Créé par le 17 déc 2013 | Dans : Voyages

C’est incroyable le sentiment de bien etre que nous avons en prenant notre petit dej sur la terrasse. Il fait un temps magnifique. La vue des collines en face de nous est superbe et le belement des moutons dans les prairies en face et a cote ajoute une touche buccolique qui nous charme.
Nous savons deja tous les deux que ce sejour sera un souvenir marquant de notre voyage.
A 10h, nous prenons la voiture pour nous rendre au petit port d’Akaroa.
Sur le bateau, nous ne sommes que 12 personnes plus un enfant. Toni, le propritaire du bateau est un homme jovial qui nous explique plein de choses sur le paysage. Il a avec lui son chien, un petit terrier qui ajoute un cote fun a la traversee qui dure 2h30.
Nous recontrons des dauphins, des petits pingouins , des otaries et meme un albatros.
A notre retour, nous passons a l’I-Site pour remercier la dame qui nous a aide a trouver notre logement . Nous en profitons aussi pour lui demander si elle peut nous reserver 2 nuits a Christchurch. Pas de pb, elle nous trouve un B and B . Plus besoin de nous preoccuper. C’est bien.
Vers 13h nous degustons une petite saucisse du boucher, grillee par son aide sur le cote de sa boutique.
Et la on se dit que diner sur notre terrasse serait une bonne idee.
On achete alors toujours chez le boucher une part de tarte sale chacun, un bout de fromage. Le pate de saumon nous servira d’entree et en bon français nous allons chercher un bouteille de pinot noir au petit supermarche pour accompagner le tout.
Nous rentrons « a la maison » et profitons tranquillement de notre apres midi a part une petite balade avant le diner.
C’est la premiere fois que nous ne dinons pas a l’exterieur. Ça fait du bien surtout dans le cadre où nous sommes .

Le lendemain, le temps est plus gris mais suffisamment doux pour prendre encore le petit dej a l’exterieur.
Detente et repos sont au programme une bonne partie de la matinee.
Vers 11h, nouspartons vers Okains bay, une autre baie de la peninsule pour visiter le musee qui nous avait ete recommande 2 jours par la dame de l’I-Site de Geraldine ou nous nous etions arretes 2 jours plus tot.
Nous ne sommes pas deçus car ce petit museeest tres riche en ce qui concerne la culture maori surtout que nous avons de la chance de discuter avec la fille de celui qui a ete a l’initiative de sa creation et qui nous donne plein de details interessants. Notre visite se fera en 2 fois separees par un petit break pour le pique nique.
Apres le musee, nous reprenons la route touristique qui culmine a 700/800m. La route est etroite, les ravins impressionnants. Yves conduit prudemment mais je n’en mene pas large.
En descendant vers Akaloa, encore une autre baie de la peninsule, Yves se met en 1ere frein moteur car la descente souvent en epingles a cheveux, souvent sans rambarde, doit etre a 10/12%.
Quand nous arrivons dans la partie moins pentue, nous voyons des moutons agglutines dans un englos. Curieux, nous nous arretons pour regarder et prendre une photo. Le proprietaire vient vers nous et nous explique que ce sont des moutons en attente d’etre tondus. Il nous demande aussi si nous sommes interesses pour voir l’installation ou s’effectue cette tonte. Bien sur que nous le sommes. Son fils car ils sont deux vient nous ouvrir la barriere. Nous entrons alors dans la salle de tonte deja remplie de laine des moutons deja tondus. Leur cheptel s’eleve à 2000 betes. Ils attendent 3 tondeurs, specialistes qui arrivent chacun a tondre 300 moutons par jour. Ça nous semble enorme surtout quil faut tout tondre, des pattes aux oreilles.
Apres 10mn, le proprietaire nous invite a prendre un cafe chez lui en laissant son fils s’occuper des moutons.
Il prend son petit tracteur que nous suivons jusqu’a chez lui.
Sa maison est superbe, construite sur une colline dominant 2 magnifiques baies en contrebas. Vue imprenable. Tous les deux, nous n’avons de notre vie jamais vu ça . Nous prenons le cafe a l’exterieur au soleil devant une belle pelouse bien rase, un jardin superbe et toujours la vue splendide. Nos hotes, Alastair et Sue sont charmants . Nous restons un peu plus d’une heure mais cette heure restera aussi un souvenir marquant de notre voyage.
Nous prenons a nouveau notre diner sur la terrasse, dans la douceur du climat, le soleil n’etant pas encore couche.
Yves profite un long moment de la serenite de l’endroit en restant a l’exterieur bien apres le coucher du soleil….avec sa petite polaire.
Je suis de mon cote partie rejoindre Morphee avec moi aussi un sentiment de bien etre.

12 decembre : Rakai Gorge – Akaroa dans la Peninsule de Banks

Créé par le 17 déc 2013 | Dans : Voyages

Apres le petit dejeuner nous partons faire une petite rando le long de la riviere jusqu’au point de vue, 1h30 de marche en principe.
Le chemin me paraissait aise mais il ne l’est pas surtout que je n’ai pas mis mes chaussures de rando. Et encore une fois ce matin je ne me sens pas en forme.
Apres une heure de marche et une montee difficile, je m’arrete sans atteindre le point de vue. Le paysage en contrebas est quand meme superbe avec lariviere Rakai qui serpente majestueusement. Yves va seul jusqu’au bout et revient 20mn plus tard en me disant que j’avais fait le plus dur et en precisant que le paysage est plus beau là où je suis qu’au point de vue.
Apres la petite rando , nous partons directement vers Akaroa, principale petite ville de la peninsule de Banks, situee a l’est de Christchurch et à 2h30 de route . Le paysage devient tres plat rapidement . Nous ne sommes pas habitues. Nous voyons un nb impressionnant de prairies arrosees par ces enormes installations d’irrigation qui vont pargois jusqu’a 12 segments d’au moins 3 m chacun.
Le paysage change a nouveau au fur et a mesure que nous approchons de la peninsule. Comme elle se compose de 2 anciens volcans , nous avons au nouveau l’impression d’etre en montagne avec des routes sinueuses, des aretes rocheuses et des cols a passer. Mais partout de a vegetation, des prairies, des arbres et des moutons souvent tres haut sur les flancs de ces collines qui culminent entre 700 et 800 m.
Nous arrivons a Akaroa vers 15h et allons directement a l’I-Site pour trouver un logement. Pas de possibilite de B and B mais la dame nous trouve un petit logement tres bien d’apres elle. Nous reservons d’emblee 2 nuits et un petite balade en bateau dans la baie pour 10h30 le lendemain.
Quand nous arrivons à la Lavender Farm , la ferme des lavandes notre petit logement situe à 5mn d’Akaroa dans la baie de Takamatua, nous sommes seduits d’emblee et par l’emplacement, et la qualite de l’accueil de notre hote, Neil.
Nous avons une chambre, une piece a vivre, cuisine et sdb mais surtout une terrasse avec une vue magnifique sur les collines en face de nous.
Nous dechargeons les bagages. On se sent deja bien, presque chez nous, en « vacances ». Pas d’hesitation, on reserve direct une 3eme nuit aupres de notre hote surtout que le temps est prevu beau pour les 3 jours.
Je sens deja que ça va me faire du bien. Et chose amusante notre hote nous precise qu’en maori, Takamatua veut dire repos apres un long voyage. Ça ne pouvait pas mieux tomber.
Le soir nous allons diner a Akaroa dans un petit resto, the Little Bistro, un nom avec une petite consonance française . Vers 1830 , les français sont arrives a Akaroa. Une petite colonie s’y est installee et bien que pratiquement chassee par la suite par les anglais a quand meme laisse des traces bien entretenues par les locaux jusqu’à nos jours.
Nous trouvons la boucherie du village, la belle villa, l’essence….
En revenant du resto, un petit cadeau nous attend a la porte, du pate de saumon. Nous passons voir nos hotes pour les remercier et les regarder travailler pour leur petit business . Rebecca, la femme de Neil, infirmiere à Akaroa, est en train de couper des tranches de saumon qu’ils fument eux memes au bois de hetre et qui sont mis en sachets de 100 ou 150g. Nous leur en achetons pour le petit dej du lendemain matin.

11 decembre : Twizel – Geraldine – route touristique 72 direction Christchruch

Créé par le 14 déc 2013 | Dans : Voyages

On voit que nous arrivons a la fin de notre voyage . On prend plus de temps et on a envie de plus de break!
On quitte notre motel vers 11h, repassons devant les lac Pukaki et Tekapo pour admirer encore une fois leur belle couleur bleu laiteux puis direction Geraldine où on s’arrete a l’I-Site vers 14h .
Nous leur demandons qq conseils sur des possibilites de voir ou de visiter qqch sur la route touristique 72 et où coucher.
La dame nous indique un site interessant a voir , l’endroit où une partie des exterieurs du film2 du Seigneur des Anneaux a ete tourne.
Il faut d’abord aller au Mt Somers, 60kms plus au nord, bifurquer a gauche sur 20 kms puis suivre une route non goudronnee, en gravier sur pres de 30kms puis faire une rando d’1 h pour atteindre le Mt Sunday, là où l’equipe du film a construit les exterieurs de la cite d’Edoras ( pour ceux qui connaissent ). Toute une expedition mais ça nous tente.
Elle nous donne egalement l’adresse d’un lodge ou parait-il la vue est fantastique a Rakai Gorge, a 30kms du Mt Somers mais elle ne peut pas le reserver elle-meme . Nous le faisons apres avoir pris notre petit lunch sur un banc au bord de la riviere.
Nous prenons la direction du Mt Somers. En arrivant au debut de la petite route caillouteuse, le paysage commence a changer. Nous sommes entoures de montagnes , verdoyantes a leur base, puis couvertes d’herbes dessechees et completement grises presque noires sur leur sommet. Il reste par endroits des touches blanches de neige eternelle. Au fond de la vallee serpente une riviere. C’est superbe.
Avant de demarrer le trail, je chausse mes chaussures de rando. J’ai bien fait. Il nous faut d’abord passer la riviere et pas vraiment d’endroits a gué. Plus nous avançons vers le mont Sunday, but de notre rando, plus nous nous sentons dans un autre monde, en des temps recules que la civilisation moderne n’a pas encore atteint. Quand nous arrivons en haut du Mt Sunday, il fait un vent à « decorner les boeufs ». Mais la vue , eclaire par le soleil du soir est incroyable. Yves comme moi avons l’impression d’etre peut etre pour la premiere fois dans la NZ telle que nous nous l’imaginions, de l’eau, des prairies , des montagnes, verdoyantes puis escarpees, presque dentelees. C’est beau et malgre le vent on reste un moment a apprecier la grandeur et la serenite du lieu qui nous entoure. On se sent bien, contents de s’etre arretes a Geraldine pour avoir la chance de decouvrir ce lieu.
Il est presque 19h30 quand nous arrivons a notre lodge. Il domine une gorge, assez large ou serpente la Rakai River. Pas besoin d’aller ailleurs, le lodge fait resto et nous dinons sur la terrasse en admirant la belle couleur grise bleutee de la riviere.

10 decembre : Twizel – Omarama Yves experience planeur.

Créé par le 10 déc 2013 | Dans : Voyages

Au reveil on scrute tout de suite le ciel. Pas si beau que ça ! Les previsions meteo dans ce pays sont encore moins fiables qu’en France.
Yves attend 11h apres le meeting meteo du centre de planeurs pour telephoner et savoir si les conditions de vol sont acceptables pour 14 h cette apres midi. A priori c’est ok meme s’il ne fait pas s’attendre a un grand beau temps. Du coup on prend notre lunch au motel où nous allons revenir le soir avant de partir pour Omarama.
On arrive vers 13h au centre. Yves s’impregne de l’ambiance, regarde le ciel, les planeurs qui decollent, treuilles par un petit avion pour grimper dans le ciel avant de prendre seul leur essor.
Vers 14h30, l’instructeur avec qui il doit effectuer son vol se pose avec son client precedent.
Equipe d’un parachute, Yves monte le premier a l’avant dans le planeur.
Il reçoit toutes une serie d’instructions de la part du pilote avant que celui ci ne monte a son tour dans le planeur.
Le planeur quitte le sol, treuille par le petit avion a 14h45. Je les regarde partir au teleobjectif de plus en plus petits au fur et a mesure qu’ils prennent de l’altitude . L’avion les lache au bout de qq minutes.
Il fait bon mais le ciel est plutot gris avec de gros nuages filandreux clairs, qq trouees bleues et des petits cumulus qui se baladent.
Les nuages sont necessaires pour permettre au planeur de trouver des ascendants. Je ne sais pas si le ciel sera a la hauteur pour le vol d’Yves.
Leur planeur se pose vers 16h. Je m’approche . Yves a un grand sourire.
Il est enchante de son premier vol en planeur. Il s’est senti comme un oiseau avec juste le bruit du vent sur le cockpit et la magnifique vue des montagnes environnantes. Il me dit que Mike, son pilote anglais est un tres bon chasseur de nuages! Les conditions n’etaient peut etre pas tout a fait optimales mais il a bcp appris avec lui. Comment traquer le nuage , virer tres court pour prendre l’ascendance et y rester. Il est vraiment heureux de cette premiere experience. Je pense qu’il en refera aux US !
Nous restons encore un petit moment a l’aerodrome. Yves a du mal a quitter cette ambiance magique.

Nous reprenons vers 17h la route vers notre motel. Un petit arret pour regarder une grosse machine qui ramasse des tas d’herbes coupees precedemment et qui les transferre dans un gros camion. On n’a jamais vu ça en France pour de l’herbe. Yves discute avec le chauffeur qui s’est arrete un petit moment. Le champ d’herbe appartient au fermier qui a un troupeau de vaches de 1600 tetes. Il arrive avec la mecanisation a traire 800 vaches par heure. C’est encore plus que dans l’ile du nord . Et l’herbe est faite pour nourrir ses vaches en hiver.
Bon on comprend maintenant la reaction de certaines personnes qu’on a croise dans differents B and B qui trouvent que la vache pollue plus que le mouton, qui lui se contente de peu. Pour faire pousser cette herbe, le fermier arrose en permanence avec de l’eau et met des engrais phosphates qui finissent par polluer la nappe phreatique.

Nous allons diner tot et nous rejoignons rapidement Morphee sans trop demander notre reste.

9 decembre : Twizel

Créé par le 10 déc 2013 | Dans : Voyages

Au reveil nous avons un regard sur le ciel. Apparemment les nuages se dissipent tout doucement mais les montagnes au loin semblent encore tres prises dans les nuages. Yves prefere attendre demain pour faire son tour en planneur car la meteo s’annonce meilleure.
Nous restons donc tranquilllement une bonne partie de la matinee au motel surtout que je ne suis , a nouveau , pas dans mon assiette.
Mais comme il fait presque beau nous allons en fin de matinee faire un peu de tourisme et partons en direction du lac Tekapo, 85 kms au nord est.
Des lupins tres colores, mauve vif, parme rose accompagnent notre chemin. Ils sont partout . Une feerie de couleurs . On s’arrete plusieurs fois pour prendre des photos telllement c’est beau surtout aujourd’hui avec le soleil.
Un peu avant le lac, nous montons jusqu’au mont St John 8kms d’une route sinueuse pour grimper jusqu’a 1050 m . La haut sont installes des telescopes que nous ne visiterons pas . Par contre nous avons une vue magnifique sur le lac Tekapo d’une belle couleur bleutee.
En redescendant nous decidons d’aller prendre notre petit pique nique sur les bords du lac. Nous trouvons un banc juste en face du lac. Il n’y a personne. Il fait bon. C’est tres agreable.
Apres le lunch, nous allons un peu plus loin sur les bords du lac voir un mignonne petite eglise, the Church of the Good Sheperd , l’eglise du bon pasteur. Cette eglise a ete construite en 1935 et inauguree par le duc de Gloucester. Sa façade est percee d’une baie avec vue sur le lac et les montagnes au loin. C’est beau avec le temps que nous avons . Une vraie image de carte postale !
Apres ça nous revenons dans notre motel. Je me sens epuisee et fais un somme de presque 2h avant d’aller diner au meme bon resto qu’hier soir.

8 decembre : Oamaru – Omarama 100kms Ouest a l’ interieur des terres

Créé par le 10 déc 2013 | Dans : Voyages

Nous quittons Oamaru pour Omarama, l’endroit ideal dans le monde pour faire du planeur. Yves a envie de tenter cette experience pour la premiere fois de sa vie.
Sur la route nous decidons d’aller voir les Clays Cliffs, formation rocheuse qui semble sur notre guide tres belle.
Il nous faut faire une dizaine de kms de routes non pavees pour y arriver. Pas grave, Yves a maintenant l’habitude ! Et surtout nous commençons a voir partout des lupins de couleur mauve, parme, rose, blanc. C’est superbe. Ils couvrent le bord des routes et souvent meme des prairies entieres. Un vrai regal pour les yeux.
La formation a un petit air de Bryce Canyon en bcp plus petit mais ça valait le deplacement ainsi que la decouverte de la riviere environnante qui parait presque en crue tellement il a plu.
Quand nous arrivons a Omarama, il pleut des cordes, une pluie battante comme nous n’avons peut etre pas encore vecue depuis le debut de notre voyage. Impossible de voler dans ces conditions.
On va attendre demain et pour ne pas perdre l’apres midi, on roule jusqu’a Mt Cook, 100 kms plus au nord.
La pluie bien qu’un peu moins forte reste toujours presente.
Apres 40kms nous decouvrons le lac Pukaki. La route le longe pendant au moins 25kms. Il est d’une belle couleur bleu laiteux. La pluie cree sur la surface du lac comme des petites fumerolles et nous donne l’impression qu’au loin existe un autre monde, irrel, surreel . Etrange impression.
Nous suivons toujours la vallee jusqu’au village de Mt Cook. Mt Cook est quand meme a presque 3800m et nous nous attendions a une valle etroite et sinueuse pour y arriver. Mais ce n’est absolument pas le cas. La vallee est tres large et la route est droite, une nouveaute dans notre voyage.
Il pleut toujours. Mt Cook est toujours dans les nuages. Son village est minuscule et le prix des chambres exorbitant du fait qu’il se trouve a l’interieur d’un parc national.
Du coup nous faisons demi tour et trouvons a 19h un motel a Twizel, 30 kms au nord d’Omarama.
J’apprecie le plat de cabillaud, bien que long a etre servi, que nous prenons au resto local.

7 decembre : Oamaru

Créé par le 09 déc 2013 | Dans : Voyages

Comme on se sent bien là où nous sommes, nous decidons de nous poser un peu. Ça va me permettre de recuperer et a Yves de se mettre a jour pour le tri de photos et du site de flickr. Garth nous prepare le petit dej et s’installe apres avec nous a la table pour discuter. Nous en apprenons plus sur leur vie et la ville d’Oamaru. C’est un homme tres expressif, au grand coeur. Apres le dej, nous restons dans leur cuisine/salle a manger a « travailler » tranquille, nos hotes vaquant a leur occupations de leurs cotes. Je prends qq fruits supp en guise de lunch. Nous quittons le B and B vers 14h pour nous rendre au Steampunk HQ, curiosite locale. Dans un des anciens batiments datant de la fin du 19eme siecle, sont exposes des creations fantaisistes faites a partir de vieilles choses souvent rouillees, tracteurs, locomotives, auto, train…. Difficile a decrire . Il ya aussi qq sculptures certaines ayant une touche qqpeu macabre. C’est vraiment orginal et ça valait un coup d’oeil qui dure quand meme plus d’une heure.
On decouvre aussi un peu plus la ville d’Oamaru qui a vraiment eu son heure de gloire a la fin du 19 eme siecle. La ville, agricole etait a ce moment la tres prospere. Et fait rarissime a cette epoque a construit l’ensemble des batiments publics et/ou commerçant en pierre, la pierre d’Oamaru, meilleure marche que le bois qu’il fallait faire venir de loin. C’est une belle pierre blanc creme qui est encore utilisee par des sculpteurs aujourd’hui. Je trouve dans un magasin une superbe coupe moderne helas trop lourde pour ramener dans nos bagages. La ville a restaure bcp de ces batiments d’epoque dont l’I-Site et Le pub ou nous sommes alles hier.
La ville a aussi à son actif le seul magasin fabriquant encore des Penny Pharsing, ces velos de la fin du 19eme siecle avec une grande roue et une toute petite sans frein. Il parait qu’ils sont encore de nos jours exportes dans le monde entier ….sans doute en quantite tres limitee !
Nous allons ensuite vers l’ancien port où nous decouvrons 2 colonies de cormorans qu’Yves va voir de plus pres pour les prendre en photos. Il y passe un petit moment tandis que je prends plaisir a les regarder de plus loin avec les jumelles assise au bord de l’eau.
Pour diner nous allons a Riverstone, un restaurant a 15 kms d’Oamaru, recommande par nos hotes où il faut parait-il reserver pour etre sur d’avoir une table, le chef etant renomme dans toute la NZ.. On ne l’a pas fait mais on decide de tenter le coup. On arrive vers 17h30. L’ouverture est à 18h .
En attendant nous allons jeter un coup d’oeil au magasin de bric a bric qui se trouve a cote . Sa façade ressemble a plusieurs saloons de western et on y trouve toutes sortes de choses que ce soit des decos de Noel, des bijoux, de la vaiselle…. et meme des pierres tombales en bois aux inscriptions amusantes pour mettre dans le jardin!
A 18 h, nous retournons au restaurant . Nous sommes les premiers clients a rentrer …et nous avons une table. Les 2 plats que nous prenons, agneau pour Yves et steak pour moi sont effectivement de la grande cuisine a un prix tres raisonnable.
Puis retour tranquille au B and B où nos hotes sont de sortie pour une soiree d’anniversaire.

123456

zahnersatz |
vtogo994d |
bigtafit04 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | tiphauvietnam suite
| Voyagebombayinde
| fridaynow998d